samedi 1 juillet 2017

L'emploi du temps : Une question cruciale

Je suis en train de réfléchir à mon emploi du temps de la prochaine rentrée. Cela est clairement un moment pénible pour moi car je sais qu'il est crucial pour faciliter les apprentissages, et l'investissement des élèves.

J'ai donc décidé de m'intéresser à la recherche pour avoir des pistes qui seront à la base de la construction de mon emploi du temps.

Tout d'abord, si c'est utile, voici les horaires réglementaires.
Au cycle 2

Au cycle 3 :


Les contraintes pour construire son emploi du temps : 
  • Respect des horaires officiels
  • Contraintes pédagogiques et didactiques (répartition sur la semaine pour permettre une bonne mémorisation)
  • Contraintes de l’école (dispo des installations EPS, décloisonnement …)
  • Contraintes en terme de chronobiologie. 
  • Contraintes pour les niveaux multiples. 
Quand on a dit ça, on n'a pas dit grand chose! 



Les conseils (lus de-ci, de-là) pour construire son emploi du temps : 
  •           respect des cadres horaires : Souvent, les horaires d'EPS ne sont pas suffisants. En maternelle, mais aussi au CP, surtout au début de l'année , il est bon de proposer un créneau court mais quotidien.
  •           répartitions cohérentes sur la semaine : 2 voire 3 séances de LVE (1 séance d'apprentissage et des séances de rebrassage) , une régularité dans l’emploi du temps pour permettre aux élèves de se repérer.
  •           plage de durée raisonnable : plage courte chez les petits mais en laissant un vrai temps de mise en activité. En cycle 2, il faut éviter de dépasser les 45 minutes. 
  •           respect du rythme des enfants : réinvestissement en début de matinée et d’après midi (On en reparlera plus loin!) 
  •           faire vivre l’emploi du temps : s'astreindre à respecter les horaires de français et de maths. En effet, on a tendance à augmenter le nombre d'heures de Français et de Maths. Mince, j'ai pas fini ma séance, je vais faire la fin de la séance de maths à la place de celle d'EPS. Tant pis pour eux, ils avaient qu'à être plus rapides. Accepter de respecter des horaires annuels : L'EPS demande parfois beaucoup de temps : déplacements, habillage etc. Donc on peut annualiser les horaires. Autre exemple, en sciences, les séances de manipulation demandent plus de temps que la séance de trace écrite. On peut donc avoir une séance d'une heure, car les élèves vont manipuler, expérimenter, et la semaine suivante ne prévoir que 20 minutes.  Il ne faut pas s'enfermer dans l'emploi du temps. Il doit rester "vivant". 
    Une fois qu'on a dit ça, on ne sait toujours pas comment s'y prendre! 

La question de la chronobiologie : 
L'organisation de l'emploi du temps va devoir prendre en compte les besoins naturels des enfants, qui ne sont pas modifiables et les besoins pédagogiques et didactiques, qui seront influencés par les besoins naturels des enfants. 

Notre emploi du temps doit prendre en compte 2 variabilités : 
La variabilité intra-individuelle : Un même élève ne réussira pas la même tâche de la même manière à des périodes différentes (d'une même journée, semaine ou année) L'élève ne dispose pas de la même performance en fonction du moment de la journée. 

      Ce planning devrait être consulté lors de la constitution de l'emploi du temps.

       La variabilité inter-individuelle : l'âge, la personnalité, le processus cognitif, le contexte d'apprentissages, la motivation... tout cela a des conséquences sur la performance des élèves . En fonction de l’âge, on observe une quasi-inversion du rythme de l’élève (entre forte et faible attention au cours de la journée). On remarque aussi une grande diversité de profils d’attention en maternelle, alors qu’en fin d’élémentaire, les élèves ont des profils d’attention beaucoup plus similaires. Cela a une influence sur l’organisation des temps d’apprentissages (grand groupe/ petits groupes/ individuel) Cela oblige à recourir à des pédagogies différenciées pour que chacun puisse s'emparer de la tâche de manière efficace, en fonction de son profil. L’organisation peut se révéler un activateur ou un inhibiteur selon le degré de maîtrise ou selon la nature de la tâche (découragement possible).
   
      De plus, la charge émotionnelle doit être mesurée. Elle est trop souvent oubliée, au détriment de la charge cognitive. La perception, l’attention, l’inhibition, la mobilisation des différentes formes de mémoire, vont être nécessaires à la compréhension de la tâche. La mémoire de travail est la plus opérationnelle vers 12H. Mais une activité sportive peut se révéler bien plus coûteuse qu’une activité mathématique pour certains élèves car elle touche à la charge émotionnelle. 



      Il est conseillé de pas commencer les activités exigeantes trop tôt le matin(avant 9H). Avant, les activités doivent être judicieusement choisies. 


     Maintenant que nous avons les grandes lignes, comment faire? 

     Sur le site de la circonscription de Dijon,  on trouve des pistes pour choisir les situations d'apprentissages en fonction de l'heure. 


  Ce document est particulièrement utile pour réfléchir à l'emploi du temps.

   Mais je vous propose également un document (envoyé par ma circonscription) pour construire, son emploi du temps.


Cela vous parait peut-être encore plus compliqué, mais je trouve que cet emploi du temps est intéressant puisqu'il est construit en fonction du rythme des élèves. 

Je vous propose donc mon emploi du temps, construit à partir de toutes ses réflexions, même si tout ne colle pas. Tout d'abord parce que je suis déchargée le mercredi et le jeudi, donc la collègue a ses propres domaines d'apprentissage, ensuite parce que certaines choses sont "imposées" par notre organisation d'école. Mais je suis en gros assez contente de l'emploi du temps, surtout que nous avons eu les planning des intervenants d'EPS et c'est pour la fin de l'année, donc je peux commencer avec cet emploi du temps, tranquillement. 

D'autres avis? D'autres pistes? 




-

17 commentaires:

  1. Vraiment très intéressant cet article! Merci Delfynus!
    Emapi

    RépondreSupprimer
  2. Merci Emma ! J'ai corrigé quelques coquilles pour une lecture plus agréable ;) Je suis contente que cet article t'ait plu. J'ai appris plein de trucs alors pourquoi ne pas les partager?!

    RépondreSupprimer
  3. Article très complet et très intéressant. Je m'y appuierai dessus pendant les vacances pour faire l'EDT de l'année prochaine. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup opur cet article vraiment très intéressant dont je vais me servir pour préparer mon emploi du temps de l'année prochaine.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Très intéressant et du coup pourquoi ne pas se mettre de suite au travail et différer les rituels qui demandent moins de concentration ?
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que justement, avant 9H il faut des activités demandant peu de concentration!

      Supprimer
  6. L'article est très complet. C'est vrai que c'est un véritable défi de bien tout équilibrer, j'aime assez le temps des ateliers/différenciation proposé par ta circonscription surtout en cp/CE1. J'ai vu que tu faisais des ateliers graphisme/Production d'écrits : comment t'organises-tu ?
    Même question pour le jeux mathématiques....
    lagrandeourse.eklablog.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les ateliers de graphisme/Pde j'ai la chance d'avoir un M+ encore à la rentrée! Donc 1 groupe avec un des deux maitres en graphisme/écriture, un groupe en PDE avec l'autre et deux ateliers autonomes : graphisme décoratif et entrainement sur le cahier.

      Pour les jeux mathématiques, je mets en début d'année des jeux qu'ils connaissent de la mater, en autonomie et je prends un groupe avec moi. Si le M+ est dispo sur ce créneau, il prendra un autre jeu.
      Il peut y avoir géoplan, mémory, loto, bataille, jeu de l'oie ....

      Supprimer
    2. OK merci pour ta réponse !
      lagrandeourse.eklablog.com

      Supprimer
  7. Rien de plus compliqué que cet emploi de temps pour les petits... Sachant qu'en un mois, les progrès se font et les écarts se creusent, on peut le réajuster voire même le refaire en totalité... Bref, il en faut bien 4 pour l'année...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi en général j'en ai un par période, avec les intervenants EPS (natation et un autre sport au choix), les projets (je vais à la ferme l'an prochain...) etc. Mais normalement, celui là devrait tenir jusqu'à la Toussaint!

      Supprimer
  8. Ma question : les élèves de CP arrivent-ils à s'en sortir avec un emploi du temps qui change d'un jour sur l'autre ? Je veux dire par là que, lorsque j'avais des CP (CP/CE1), j'avais veillé à faire pratiquement les mêmes disciplines aux mêmes horaires tous les jours ou presque (mais pas la même activité, bien sûr). J'avais trouvé ça bien commode, niveau autonomie, alors que j'avais l'aspect double-niveau à gérer aussi.

    Seulement voilà, je vois que ce n'est pas ton cas. Du coup, je m'interroge : mon casse-tête de l'époque était-il vraiment utile ?

    Autre question : que fais-tu durant les deux séances d'EPS du matin (30 minutes à chaque fois) ? Comment t'organises-tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la grande question ! Est ce pertinent de changer? Au final, si on regarde bien, il n'y a pas tant de changement que ça. 2 matins avec phono/maths et 3 matins avec Maths/Lecture. Je n'ai pas la réponse à ta question !!!

      Pour l'EPS, pour les petits créneaux, je vais faire des ateliers de motricité gauche/droite, sauter dans des cerceaux, faire des slaloms etc. Donc une petite mise en route, rapide, avec un parcours installé avant l'arrivée des élèves.

      Supprimer
  9. Merci beaucoup pour votre article.Je vais tenter de construire mon EDT en fonction de vos conseils. Étant dans une école AEFE, nous travaillons 5 jours de 7:30 à 12:45, je trouve ce rythme assez rude pour les élèves. Merci encore pour votre partage.

    RépondreSupprimer
  10. Ton article a l'air très intéressant. Je ne savais pas quoi faire cet après-midi ! Me voilà avec de la lecture et du pain sur la planche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée de t'infliger ça!!!

      Supprimer
    2. Tu es toute excusée. Merci pour cet article qui nous rappelle certaines choses que nous avons souvent tendance à oublier.
      EPS le matin, par contre avec mes CM, j'ai du mal. J'avoue préférer les activités plus cérébrales (je mets de côté la charge émotionnelle... Oups !)

      Supprimer