samedi 19 décembre 2015

Astuces pour bien lire à voix haute

 Ce travail peut être mené dès le CE1. Pour ma part il a été mené pour l'instant en cycle 3, en effet, 1 fois par semaine, les cycles 3 sont répartis par groupes de compétences, quelque soit leur âge et leur classe d'origine.

Dans mon atelier, j'ai des tous petits lecteurs. Ils déchiffrent (et encore! Difficilement pour certains)  mais leur fluence est à travailler.

J'utilise le Vélociraptor de Teacher Charlotte : Les progrès sont d'ailleurs fulgurants!

Évidemment chaque séance était pour moi but à travailler une stratégie pour mieux lire.
Voilà comment se déroulent mes séances. Elles vont d'ailleurs par deux.

Lors de la première séance, nous découvrons le texte : On repère les mots difficiles, on explique les mots qui sont inconnus des élèves, on travaille sur les inférences. Le but : que le texte ne pose plus aucune difficulté aux élèves en terme de compréhension. Ils doivent être capable de raconter l'histoire.
Ensuite chaque élève lit le texte et nous le chronométrons. Les autres élèves repèrent les erreurs des copains.



Lors de la seconde séance, je propose une stratégie. Je n'avais pas réalisé de programmation en amont. J'avais juste listé les difficultés sur lesquelles je voulais travailler. D'autres apparaitront peut être au cours de l'année (et dans ce cas, un nouveau fichier d'astuces suivra!)

Lors de la séance 1, beaucoup d'élèves ont émis des doutes quant à "on dit le AN ou pas maitresse? "
Ce fût donc une évidence... Il fallait voir avec les élèves comment faire pour distinguer les "AN" qu'on entend et ceux que l'on entend pas! En effet, le premier texte en est bourré!
Nous avons donc réfléchi et les élèves ont proposé de l'écrire sur une affiche : voici la naissance de l'astuce 1!
Lors de la lecture de chaque texte, nous nous interrogeons sur ces fameux "AN" qui s'entendent ou pas!


Seconde astuce : Les liaisons. 
En effet, quand je leur lis le texte, je fais les liaisons. Un jour, un élève a tenté de les faire également. Les autres élèves lui ont donc dit qu'il avait fait une erreur. Après un débat (assez animé, il faut l'avouer!) nous avons découvert (ou redécouvert!) cette notion de liaisons. 
Nous les marquons donc d'un arc de cercle rouge sur tous les textes que nous découvrons. 

Troisième astuce : le point d'exclamation 
Et oui, là encore, après la lecture par la maitresse, nous avons engagé un débat. 
Nous avons donc vu que la ponctuation servait à quelque chose ! Pas seulement à décorer la feuille.. 

Suivront après les vacances, une astuce sur la ponctuation encore. 
Un élève est excellent en fluence, si la fluence est seulement la lecture de mots à la minute. Sauf qu'il lit tellement vite que c'est insupportable à l'oreille! 
Nous allons donc travaillé sur les virgules et les points : Une pause est nécessaire pour être bien compris de tous.




J'ai également prévu une grille d'auto-évaluation que nous collerons sur la page à coté du texte.
Page de gauche : le texte et le tableau de suivi, page de droite : l'auto-évaluation.

Grille d'auto-évaluation



4 commentaires:

  1. C'est vraiment génial ce que vous faites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ! ça fait plaisir :)
      Mon boulot cette année étant uniquement de travailler les stratégies méta-cognitives et les aides aux élèves pour qu'ils progressent, j'ai beaucoup plus de temps pour y réfléchir. ça aide !

      Supprimer
  2. Bonjour,

    un grand merci pour votre travail et, surtout, pour ces notions qui posent tant de difficultés à nos élèves!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais si c'est travaillé réellement, ça fonctionne.
      C'est la première année que je le fais aussi "explicitement" bah, c'est fou ce qu'ils progressent! Une pratique que je vais garder et développer les années futures!

      Supprimer